jueves, 11 de agosto de 2016

BUBIÓN (Las Alpujarras, Grenade) 

Une histoire surréaliste...

Les montagnes grenadines se sont levées très tôt et elles bâillent encore paresseusement. Mais, les premiers randonneurs s’assomment sur leur dos, et veulent atteindre l’autre versant pour se réchauffer dans leur ventre, donc elles doivent se préparer vite.

Un peu plus bas, des petites gouttes apparaissent. Elles se transforment en petits ruisseaux et après en une grande rivière. Elles courent très vite mais, si vous êtes rapide vous pouvez les attraper avant qu’elles ne partent.

À droite c’est ma maison, très pâle parce qu’elle n’aime pas le soleil, c’est la raison pour laquelle il y a deux cerisiers qui la protègent jour et nuit. Pourtant, ma maison est très belle, et fraiche à l’intérieur. La seule chose que je n’aime pas  vraiment d’elle, c’est qu’elle fume pendant la nuit, surtout en hiver.

À gauche c’est mon petit village, il s’appelle Bubión, ce n’est pas un grand village et il n’est populaire non plus, par contre il sourit toujours à tous ses habitants. En plus, pour son anniversaire on fait une immense paella pour le remercier pour tout ce qu’il a fait pour nous et cela nous donne de la chance pendant toute l’année.

Mon village est comme ma famille et je l’aime autant que ses habitants.

Bubión.

No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada