miércoles, 29 de julio de 2015

Écrivez une lettre à un représentant de l’instruction publique de votre pays afin de lui rendre compte du fonctionnement de l’école en France, de ses principes et de ses défaillances.


Monsieur l’instituteur,
Avant de commencer l’année scolaire je voudrais vous écrire par rapport à la LONCE. Cette nouvelle loi sur l’éducation va se mettre en fonctionnement pendant l’année scolaire 2015/16. Une des réformes qui fait partie de celle-ci est que la religion va compter dans les notes du baccalauréat et si on n’est pas religieux il y aura une autre matière qui la remplacera. En plus, il n’y aura qu’un baccalauréat général pour toute l’Andalousie, comme il y avait avant. En revanche, chaque université fera son propre examen. Mais, je vous pose la question suivante, va cette loi va-t-elle améliorer l’éducation en Espagne ou va-t-elle seulement la bouleverser ?

Pour ma part, je me suis renseigné sur les autres  systèmes d’éducation, comme le français, dans lequel ils n’ont pas fait autant de réformes que dans notre système publique et ses étudiants ont eu des meilleures qualifications que nos étudiants au classement Pisa. Néanmoins, c’est vrai que sa dernière loi sur l’éducation de 1982 est un peu démodée, mais notre gouvernement a fait sept réformes en 30 ans et notre éducation a subi une régression.

En outre, il y a moins de professeurs dans les écoles et les lycées et ils travaillent plus qu’avant. Il y a aussi plus d’étudiants par cours et s’ils y restent six heures et demie, ils vont terminer très fatigués.


Bref, j’aimerais que vous fassiez quelque chose par rapport à l’éducation publique, comme ne pas se centrer dans sur des aspects insignifiants ou ne pas bouleverser le système pour accéder à l’université et éviter qu’on paye plus. Je vous conseille de vous informer sur les autres systèmes d’éducation européens et de ne plus faire de coupes budgétaires dans  l’éducation. 

No hay comentarios:

Publicar un comentario